interviews de soejima teruto (organisateur des premiers concerts free au japon) et haino keiji (4 heures passées à enregistrer les invocations de l'homme en noir avec l'aide de la traductrice shihori tadani). après cap sur d'autres bars de nuit dans golden gai avec l'amie photographe kumiko qui me guide dans le tokyo de moriyama : le kodoji, le bar de kuro san ...Photo_076Photo_080Photo_077Photo_078Photo_037 à 2 pas du narcisse (jazz kissa du kabukicho)

Photo_046